08

Tout est familier : ces sourires, ces "bonjour" enjoués, ces paysages; je suis chez moi. Cette année, c'est une abondance de soleil.

08

Je n'arrive pas à mettre des mots, je ne sais que dépeindre brouillon: là, il y a un sapin décoré devant la fenêtre de ma chambre, qui fait veilleur pour m'endormir, après le dîner dans la petite salle. Il y a la douceur de la plaine devant la réserve naturelle du Mont, illuminée au petit matin par les rayons. Il y a ces escapades loin en forêt, et l'amour délicieusement démesuré que j'ai pour elle. Elle fait partie de moi. Il y a le torrent, les daims, la piscine, la fête à la ferme, celle qui m'appelle "ma grande" et ceux qui viennent depuis cinq générations. Il y a le jour du marché et les cloches de la chapelle qui sonnent des mélodies. Il y a les midis au bar, avec les enfants qui jouent au scrabble, les gens sur la terrasse, les fou-rires et vos sourires, tout le monde qui se parle, comme une évidence, parce qu'on est tous les mêmes là-bas.

08

08

08

08

08

08

08

08