Les petits déjeuners se font au crépitement du feu de bois, et aux impatiences des enfants de jouer dans la neige.

La journée, jamais on ne connaîtra comme nos poches les petits sentiers qu'on arpente, car la montagne réserve toujours ses surprises, ses petites gouttes d'eau que l'on n'avait jamais vues, ou cette grosse pierre jamais remarquée.

Alors, comme toujours, on en revient à la même conclusion : ne pas trop se dire « je serai heureux », « j'étais heureux », mais « Je suis heureux »; on veut vivre au jour le jour, à la minute la minute, à la seconde la seconde, dans le moment présent, juste en sachant qui l'on est, et qui et ce que l'on aime.

02

02

02

02

02