Il a 45 ans et il avait un rêve : celui de jouer du piano. En quatre cours à peine que je lui ai dispensés, la magie est sortie de ses mains. Je lui ai dit qu'il pouvait être fier, que c'était génial. Derrière sa carapace de motard tatoué, il m'a regardée avec un grand sourire, en me disant "Ben...c'est vous !". Je lui ai dit : "Moi ? Je n'ai rien fait !".

Ca y est, il a réalisé son rêve. Il lit des partitions, il joue du piano.