2015-05-18--16

J'ai rêvé de lui toute mon enfance, à en avoir foncièrement mal parfois de son absence. Et puis un beau jour il est arrivé, minuscule comme ça, un petit ventre tout rondouillard, instable sur ses pattes. Je me souviens comme si c'était hier du jour où je l'ai cherché. Il avait planté ses yeux dans les miens et j'en avais déduit que ce n'était pas moi qui devais choisir, mais que c'était lui qui m'avait choisie. 
Arrivé à la maison, il s'était endormi au beau milieu de l'immensité du Grand Jardin. En une nuit le petit canin est devenu grand : franges aux pattes comme un cow-dog, stature élancée, museau saillant... mais toujours des taches en forme de tête de mickey sur le crâne.

Je ne suis jamais seule. Il est là, vigilant, avertissant même avec ferveur lorsqu'un méchant bougre de parapluie suspect est posé contre la rembarde des voisins. Lorsque je dors seule dans la maison, je me dis toujours "de toutes façons, Mini-Loup est en-bas". Et le matin au réveil, qui saurait mieux vous faire la danse du popotin, parce qu'une nuit sans vous c'était très très long ?

2015-05-18--16

On fait de grandes parties de jeux, féroces à grogner très fort, à courir très vite après les jouets, à finir épuisés à boire des litres et à en mettre partout (oui, moi aussi). On marche ensemble dans des ruisseaux en vacances à la montagne, on partage chaque coucher de soleil dans le Grand Jardin à la campagne. Son lit est à côté de mon piano ; souvent quand je joue il s'y couche, et moi je joue encore mieux pour mon doux veilleur. A ces instants tout en moi est complet.

On se touche tout le temps. Parfois, il vient juste appuyer sa truffe froide contre ma main, ou son corps contre mes jambes comme un garde-fou. Le contact, c'est ce qui nous Définit. Il est doux et chaud, et ça nous entretient l'un l'autre : quand on se câline, on entre dans une transe qu'à vrai dire, je soupçonnais bien avant de le connaître. On se regarde souvent dans les yeux. Normalement chez les canins c'est un signe de défi, mais le Mini-Loup depuis que je le connais, utilise ses yeux pour narrer des histoires, avec une intensité qu'on ne pourrait équivaloir.

Je l'aime passionnément.

2015-05-14--23

2015-05-22--18