07

Ceci est un message clandestin, enregistré en brouillon, jamais organisé, jamais fini, publié tel quel après une nuit blanche trop noire. 

J'implose. 

Amour, amour, ok, mais d'abord il faut se développer soi, tout ça. Je t'emmerde, belle parole. On vit tous pour ça. On est tous tournés vers la quête de celui/celle qui sera notre Autre. Les livres, les chansons, la culture, l'art, les films, la vie. Un animal sociable, de famille, même celui qui te dit philosophe qu'il faut d'abord être heureux tout seul. On a besoin de l'autre. 

La santé, l'argent. L'amour. 

Et j'ai un cratère béant en moi, un volcan plein et vide à la fois qui voudrait donner et recevoir, parce qu'il en ressent un putain de besoin, c'est physique, c'est prenant, ça fait mal parfois.