1989

Marcello c'était un peu comme mon deuxième papi, que je voyais une fois par an chez lui, à Sienne, en Italie. C'était un bout de ma famille.

Il est parti ce matin, surfer sur les arcs-en-ciel. 

Aujourd'hui s'en va un petit bout de mes jours en Toscane. Je n'oublierai pas Johnny le chat, ni les ploufs dans la mer. 

07

07

07

07

Chez Marcello et Felida, il y avait des morceaux énormes de mortadelle et de pecorino sur la table. On les râclait au couteau après avoir mangé une soupe avec des pâtes. Ils me disaient tout le temps "Che Bella Ella !", lui en posant sa grande main protectrice sur ma joue.

Et puis même si je n'aime pas les villes, ils en habitaient une dans laquelle j'ai pu capter des moments d'amour au soleil. Voici Sienne. 

07

07

07

07

07

07

07

On mangeait à 13h puis on faisait la sieste, et seulement vers 16h toute la vie reprenait. On allait à la supérette acheter les meilleures tomates de toute ma vie, puis prendre une glace sur la Piazza Del Campo. 

07

07

07

07

07

07

Ce matin, il s'est réveillé à 7h pour aller aux toilettes comme d'habitude, a discuté un peu avec Felida, sa femme, puis s'est rendormi... pour toujours. 

1992

1996

Pour toujours. Ciao Marcello ! Sarai sempre nel mio cuore. 

Comme quoi la fin... ça peut aussi se passer joliment. Doucement.