28.03.15

Lana

Je me réveille avec le jour et il n'est enfin plus trop tard. Je mets le nez dehors ; une brise amicale me caresse, un soleil majustueux réchauffe la véranda dans laquelle je vais pouvoir petit-déjeuner à nouveau. J'ai chaud. Enfin. J'ai chaud. Je suis inondée de lumière, et bonheur d'habiter ici, je n'entends que des oiseaux qui s'en donnent à coeur joie et je respire un air aux odeurs d'herbe, de pins, de bourgeons qui arrivent, et probablement de barbecue à midi. J'imagine déjà ce que je mettrai bientôt dans le potager.

2015-03-14--13

2015-03-14--13

Et puis il y a Lana. Lana, c'est le bout de chou de petite voisine de trois ans, qui a emménagé ici au printemps dernier. Sa maison, c'était celle de Juliette, la doyenne du village. Juliette qui me regardait toujours par sa fenêtre, qui me donnait des pinces à linge quand je n'en avais plus, et qui avait l'air si émue lorsque je lui avais donné un pot de confiture de groseille. Et puis elle s'en est allée. Mais une petite vie en remplace une autre, et aujourd'hui c'est une petite Lana avec toujours une touche de rose qui se pointe à mon grillage.

2015-03-18--17

2015-03-18--17

Sa mère me dit : "Ce matin elle a déjà couru partout en demandant : "Où est la voisine ?" ". J'aime bien discuter avec Lana. On parle de nos chiens, de mon chat, de savoir s'ils sont petits, moyens ou grands, de se dire qu'ils ont de beaux colliers. Elle me dit que le Mini-Loup est rigolo et elle lui fait des câlins sur le museau. Lana est toute petite, mais elle n'a pas peur des chiens. Et puis j'ai donné un oeuf Kinder à ma petite souriante. Elle a couru vers sa mère, toute heureuse, et est revenue au grillage, apposer sa petite main pour toucher la mienne. Elle m'a dit : "Après on vient". Lana voulait venir chez moi (mais ce sera pour une autre fois, je n'ai pas pu cette fois-là). C'est mon bout d'amour, mon bout de sourire à moi, Lana, et j'aime croire que ce n'est pas un hasard si on me l'a envoyée là. Le genre d'amour gratuit, qu'on vous donne insonsciemment, et qui vous fait encore aimer un peu l'humain. 

Je fais un tour au jardin, comme tous les matins au réveil, pour m'ouvrir l'appétit. Le printemps revient dans l'harmonie.

2015-03-16--17

2015-03-18--13

Et entre nous, heureusement que les beaux jours reviennent, parce que lorsque j'ai vu ça, j'ai cru que je ne voyais pas bien :

2015-03-02--20

Posté par Elle- à 15:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29.09.14

Ma poésie

010911 1656_2

Ma poésie est celle des noix que me donne mon noyer. Je les ramasse par poignées, mais juste ce qu'il me faut ; le reste est pour les animaux. Ma poésie est aussi celle des smoothies pêche-orange faits maison, que je bois assise dans l'herbe. Je fais des sonnets avec les goûters au soleil, et les rayons qui caressent l'herbe et les arbres du jardin. Je jubile et fais de la prose devant les cadeaux inopinés : le rose du ciel, le bleu du lac, et... le blanc du lait qui déborde de la frimousse d'un petit veau qui tète sa mère.  

Finalement, ma poésie est facile et naturelle.

2014-08-24--18

090911 1748_2

140911 1823

200911 1434_3

2013-09-07--15

2015-09-22--15

2013-09-21--16

2013-09-02--20

Posté par la-louve1 à 21:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17.12.13

Chaud

J'ai à dire la douceur qu'il y a à prendre le goûter au coin du feu, celle de caresser un chien tout chaud (ça fait un hot dog),et celle d'allumer le sapin à la tombée de la nuit.

2013-03-15--15

02

2013-04-15--14

02

2013-11-03--14

Posté par Nelle_ à 14:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
11.11.13

L'eau du ciel

2013-05-28--14

Je l'aime de dehors pour l'odeur de terre mouillée, les arbres de la forêt qui ne bougent plus d'un poil, pour la berceuse qu'elle joue sur les feuilles mortes, pour sa bienveillance à vouloir me laver de tout maux et pour sa taquinerie à vouloir me faire rentrer chez moi avec une tête de chat mouillé.
Je l'aime aussi de l'intérieur, au chaud dans la véranda, ruisselante sur les vitres comme si elle me peignait un tableau, avec le grand Jardin en fond. Je l'aime en ouvrant les yeux, en fermant les yeux, en savourant une grenadine et un petit beurre, en caressant le Mini Loup et en l'écoutant comme si elle était un grand artiste, plus grand que tous les disques de platine.

2013-08-06--20

2013-08-06--20

2015-09-22--19

Posté par Nelle_ à 12:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16.03.13

Il y aura à jamais

Il y a mille oiseaux qui chantent au petit matin, qu'il fasse bleu ou gris, il y a la Mini-Tigresse que j'observe vivre sa vie dans l'immensité de son domaine, les arcs-en-ciel les jours de pluie, des odeurs de terre et des laits de noisettes chauds au chocolat, qui me font dire que j'ai trouvé La Vérité.

2013-03-11--10

2013-03-20--13

2013-03-11--10

2013-03-15--11

2013-03-15--11

2013-03-18--16

Posté par Nelle_ à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19.05.12

Joli mois de Mai

       A la maison, c'est tellement bien. Construire son bonheur sur l'immédiatement et simplement accessible me plaît. Je n'ai pas l'impression de n'avoir rien fait quand je me suis promenée dans le jardin, quand j'ai arraché quelques mauvaises herbes dans le potager, joué un morceau de piano, préparé des coupes de fraises à la chantilly, collé de belles images dans mon petit carnet, discuté avec les voisins et regardé la lune avant d'aller me coucher.

Photo Eliness

photo Eliness2

75735001

Posté par Nelle_ à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02.04.12

Le Monde des Odeurs

       J'étais dans mon bain, quand l'odeur puissante du produit au thé vert m'a prise. Elle m'a transportée là-bas, à la montagne, parce que ce bain moussant est un petit souvenir que j'en ai ramené. Je n'ai pas vu d'images ni même fermé les yeux ; c'était plutôt comme si l'instant lui-même, le monde, le moment, était revenu "là-bas". C'est comme ça que j'ai eu envie de parler du monde des odeurs, plus puissant que je ne l'imagine.

201012 1616_2

Un nuage de terre mouillée de pluie, et tout est zen
Un parfum de repas de midi dans une rue ensoleillée, et la simplicité de la vie m'envahit
Un fragrance de gazon en soirée d'été et je suis prise de légèreté
Un fumet d'oignons qui fondent dans du beurre et je deviens folle
Un bouquet de draps frais et je m'endors tout en douceur
Une effluve de Dolce Vita et je suis avec ma mère
Une senteur de vrai fumier à la campagne et je quitte le monde moderne
Un arôme de barbecue en soirée et la carnivore en moi s'éveille
Une essence de feu qui crépite dans le poele et j'ai envie d'être dans des bras
Une odeur de lilas et je suis autant femme qu'enfant
Un bonheur de sapin et...

Posté par Nelle_ à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16.02.12

Berceuse

 2010

     Vous venez de poser la tasse de chocolat au lait chaud sur la table, à côté d'un cookie chocolat blanc et Sma*ties. Vous approchez votre nez de la tasse pour en sentir l'odeur. En attendant que ça ne soit plus brûlant, vous vous mettez au piano et jouez un morceau intitulé "Rêverie sous les arbres". C'est une berceuse pour votre épagneul breton qui baille, puis ronfle doucement sur son coussin, à côté de vous. Le morceau terminé, vous vous levez, et vous regardez dehors.

Posté par Nelle_ à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25.03.10

Le Soleil

C'est quand il y a du soleil que je me dis que nous sommes faits pour être avec lui ; il n'y a qu'à voir comme il change le cours d'une journée.

2013-07-06--20

       J'avais décidé de m'occuper de moi, de tout plaquer au milieu de la semaine, comme ça. Si j'osais les banalités, je dirais que les oiseaux chantaient, que le ciel était bleu, et qu'il faisait chaud juste assez, si j'osais les banalités.

       On n'y pense pas assez. A tout ce qu'on aime, ce qu'on aimerait, ce qui nous fait. C'est pourtant un merveilleux jardin à cultiver. Dans un Printemps comme ça, je vois comme le quotidien est vil, à vouloir nous faire croire que la vie c'est le stress, la rapidité, l'échappatoire forcée dans la superficialité. Dans un Printemps comme ça, je vois qu'il y a une arnaque à surmonter, quelle est la vraie vie, pourquoi je vis.

Heureusement que ces élans existent. Il ne reste qu'à apprendre à les faire sien en permanence et par-dessus tout.

Je veux m'évader vers les choses, les gens, et les endroits que j'aime.

Posté par Nelle_ à 22:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10.02.08

Les Jolies choses

Un temps magnifique depuis deux jours, l'ombre des arbres en grand sur le gazon, le soleil qui nous innonde, un flânage sans veste sur la terrasse, un doux vent qui fait murmurer les branches, l'un ou l'autre oiseau, un bruit-silence, une odeur de nature, de quelque chose, d'un temps, de mystère, d'envie d'été, peut-être.

04

04

Posté par Nelle_ à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,