04.01.16

L'oeil de Takeo

03-01-2016 12-13-28

C'est une balade en forêt tout en douceur. 

03-01-2016 13-03-10

On s'asseoit par terre. Je lis à Takeo (mon compagnon de route) des passages d'un livre que j'aime. Un livre qui parle de loups et d'hommes qui apprennent à s'apprivoiser (La Promesse des Loups, Dorothy Hearst). Là, en plein milieu de la forêt, en haut d'un rocher, je suis assise par terre en train de lire à quelqu'un des passages d'un livre. On se croirait dans un film mais c'est bel et bien la vraie vie qu'on sublime.  

On entend chanter des oiseaux, puis on déjeune sur un banc, avec même du magret de canard. 

03-01-2016 13-03-42

Takeo me dit : "Quand je me balade dans la nature, j'aime être attentif à ce qu'il se passe autour de moi". Il a tellement raison : il me fait remarquer des chevreuils, on voit des troncs d'arbres argentés, de jolies racines, des arbres morts si précieux pour Dame Nature, une petite bête par terre, une cabane, on caresse des chevaux...  

03-01-2016 13-03-25

03-01-2016 13-03-01

L'oeil qui a délicatement capté ces moments enchanteurs appartient à mon compagnon de route. Les photos ont été prises par lui.
La lame de son couteau à fromage était gravée "Carpe Diem". 
Je crois que c'est réussi. 

Posté par Elle- à 09:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

25.07.13

Sauvages, haut et loin

2013-07-16--11

2013-07-16--12

2013-07-16--12

2013-07-16--12

2013-07-16--12

2013-07-16--12

Posté par Nelle_ à 12:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19.08.11

Doux

210811 1047

       Je m'émerveille une fois de plus de la largeur de la vallée que je traverse. C'est ce que j'aime dans cet endroit : un village paisible mais vivant (d'ailleurs, c'est le jour du marché sur la place de l'église), les montagnes de chaque côté, et au milieu, la vallée, les prés, très ouverts. Le cocon, la protection, mêlés aux grands espaces et à la vie. En deux pas, on va dans l'ambiance que l'on veut.

De beaux chevaux marrons broutent près de la rivière.

Tout au pied du Mont, dans la réserve naturelle, on descend sur le lit de pierre de la rivière. A cet endroit, elle est limpide, large, peu profonde et avec peu de courant. Le Mini-Loup découvre la baignade. Elle est encore timide pour ce bébé de 4 mois, juste les pattes, mais elles claquent dans l'eau sans crainte.

190811 1031

Le temps passe, midi arrive.

La fin d'après-midi a quelque chose de magique : je m'assois un peu sur le balcon qui fait face à la montagne. J'observe la grande "terrasse" d'herbe artificielle : trois personnes jouent aux dominos, deux font un scrabble, des adolescentes se font bronzer, des enfants font de la balançoire, un labrador noir qui s'appelle Rustine se promène. On est dans un chez-soi idéal juste exquis, doux, incroyablement doux sous le soleil. C'est la vraie vie, la vraie vie de tous les jours.

190811 1754

Posté par Nelle_ à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01.03.11

Le plus beau cadeau du monde

020311 1345

       On irait prendre le repas sur des chaises et des tables en bois, avec des serviettes à carreaux rouges et blancs qu'on n'aurait plus besoin d'avoir envie de voler.

020311 1345_2

On irait devant le Mont derrière lequel le Soleil glisserait déjà, nous offrant cette tendre lumière de début de fin d'après-midi d'hiver. On pourrait s'éloigner de tout le monde dans la vallée, observant de loin le village vivre sans trop d'effervescence. Ca sentirait quelque chose d'indescriptible. Peut-être la neige, peut-être juste la fin d'après-midi, peut-être juste la montagne, peut-être juste la douceur. Ce serait doux comme un papillon qui ouvre lentement ses ailes en souriant.

024 (3)

Et le Mont nous offrirait ce rituel, cette vie. Il nous protégerait de tout et de tout le monde, à l'infini, et je ne m'en lasserai pas. On saurait que c'est pour toujours, et on serait heureux.

025 (3)

280211 1337

070

 

Posté par Nelle_ à 12:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
20.05.10

L'Echappée

2010

       C'est l'histoire d'une escapade. Une de celles que l'on fait peut-être par défi, mais surtout par besoin, pour tout envoyer en l'air, comme ça. La voiture a démarré, et un grand vent de liberté a soufflé sur les montagnes.   

2010

2010

2010

D'abord, un flirt avec la vallée et le pied du Mont. J'ai tenté de traverser la rivière avec une motte de terre, un arbre, une planche... sans succès. J'en ai ri : petits effrontés, cent pour cent maîtrisés.
Puis le chemin a continué jusqu'à la cascade, avant de se poser dans une prairie, observant les ombres des nuages avancer sur la montagne au loin.

Retour par le village, animé par deux ou trois âmes - juste ce qu'il faut - : un ou deux paysans, des vaches, pas de voitures, et des chalets qui eux au moins, ont du charme, de la chaleur et de la douceur, pour des bâtiments. Je suis zen. J'entends quelqu'un dire : "Comme quoi, avec peu de présence humaine...".

2010

2010

Posté par Nelle_ à 14:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12.10.08

Cher Automne,

       Je m'apprête à m'endormir, enchantée de notre rendez-vous de ce dimanche, tant notre entente a été une réussite. Tes vives -mais douces- explosions de couleurs m'ont charmée; et lorsque tu m'as prise au cœur de tes bras -où la température y était parfaite-, pour contempler avec moi, j'ai été troublée.

08

Ah, la cascade... Elle qui n'était qu'un filet d'eau il y a encore un mois, elle coule maintenant vingt cinq mètres un peu plus audacieux, avant de devenir carrément avenante dans quelques mois. Que l'on m'explique ce qui m'a fait jeter mes pas en avant -avec mesure- jusqu'à vouloir escalader follement le mur de porphyre. Tu as bien souri, m'habillant de ton regard tendre, lorsque je me suis posée au pied de la cascade, là, debout, les mains appuyées sur une pierre, le nez en l'air... et si petite, et tellement en-bas ! Devant moi, ton présent qui murmurait, cliquetait, géant, brillant; à mes côtés, toi, bienveillant, là. J'avais la fougue, parce que j'étais bien, avec toi.

Je vais maintenant éteindre la lumière. Dans une poignée de minutes j'espère que tu viendras me chuchoter pour m'endormir la légende des Géants, ceux du château fort en ruines qui surplombe la cascade.

Je souffle avec délicatesse sur une de tes feuilles roussies,

Elle

Posté par Nelle_ à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05.06.08

Je veux encore

PICT4009

PICT4147

       Nous nous égarons dans la forêt après avoir vu les daims de la réserve. Si la prairie procure un sentiment de berceau, il n'en est pas moins vrai du relief, des pierres dentées, des mousses sur les souches, du ruisseau qui longe le chemin, des craquements de part et d'autre, des sentiers étroits bordés par les hauts conifères qui laissent oublier toute vie humaine et vous laissent voir le ciel par des formes choisies.

Midi, nous redescendons au village.

06

PICT4002

PICT4015

PICT4017

PICT4019

       Ce soir, la rue est en vie, car c’est la fête savoyarde au Chalet. La petite Clara est agenouillée sur sa chaise, les mains sur le dossier. Elle regarde. Et là, dans un sourire, fait un salut de la main. Bien vite, elle se retrouve sur les genoux d’Eliness, qui l’aide à écrire les lettres dans les cases en tenant le crayon avec elle. La mère vient vers nous : « Merci, c’est gentil, elle s’ennuyait ! ».

PICT4091

Vient le temps du dessert et ses chansons. Bien vite la salle entière s’emporte dans le chant en écho, les fausses notes aussi, les sourires en levant le verre.

Clara veut danser. Nous respectons consciencieusement les rondes et les arabesque artistiques de l’enfant, qui nous tient chacune par la main, avant de retourner danser avec ses parents.

C’est avec surprise que je vois ma grand-mère se lever doucement. Mon père la suit, aussi étonné que moi, tellement qu’il en rit. Eux, danser ? Je n’y crois pas. Nous nous retrouvons ainsi main dans la main, en ronde, à danser tous ensemble. J’aimerais qu’elle s’en souvienne. Le moment est spécial, dans l’ivresse, mon père donne la main à sa mère, qui donne la main à ma mère, qui me donne la main, et moi qui donne la main à Eliness, qui donne la main à mon père, qui...la musique a un autre goût, d’un coup. Je veux encore chaque jour voir mon père avec un tel sourire.

lune

Ce soir, plus tard, Dans nos lit superposés sans un mot, la lumière éteinte, j’entend Eli qui lève le bras. Je descends le mien, nous nous serrons la main un instant, sans une seule parole.

Posté par Nelle_ à 19:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04.06.08

J'en suis amoureuse

05

PICT3952
       
       En s’approchant du Mont, juste à son pied, l’eau est blanche : les glaciers fondent. Séparées de la prairie par la rivière en méandres, nous ourlons le Mont de nos pas, juste à la frontière des arbres qui le parent. En levant la tête vers eux se tient tout un monde : la réserve naturelle du Mont est un habitat impressionnant, dans laquelle les yeux se perdent en regardant l’humus sombre au milieu des arbres, le tunnel immense qui semble ne pas avoir de fin et receler de trésors vivants. Elle attire, cette forêt, elle impressionne sans inquiéter.

05

PICT3917

PICT3920

En rentrant de notre promenade, nous choisissons de passer par le village. Ici subsistent des fermes avec de gros et gentils chiens qui montent la garde, des vaches, une écurie en vieux bois avec la date écrite sous une croix... Le contraste est charmant : là, au seuil du monde parfois mystique de la nature, un petit village vit au calme. Certains font les courses, d'autres passent la tondeuse, d'autres encore se promènent et vous disent bonjour en souriant, comme si c'était évident. Pour une fois.

PICT3926

PICT3930

PICT3933

PICT3964

PICT3967

- le soir -

       Ah, cette convivialité à table, cette salle chaleureuse et ces gens qui communiquent comme si c’était une évidence, cette protection de la chaleur d’un intérieur, doublée de la nuit qui tombe sur la montagne juste sous nos yeux ! Une protection dans une protection, coloriées d’un air de rêve : cela s’appelle se sentir bien. Ou: se sentir chez soi. C’est une certitude qui semble venir tout naturellement de votre intérieur. 

« La nuit qui tombe sur la montagne, avec le reflet des lampadaires dans la vitre, c’est Grand. Tu sens ? »

Le reflet de ta vie superposé au tableau de ton extase. Vous reprendrez bien un petit frisson ?

La poésie vivante n’ayant pas de limites, après le festin, nous voila galopantes vers le Mont. La nuit, tous les Monts sont gris. Rien ne s’éteint dans le noir: la masse sombre qui vous fait face n’a jamais été aussi présente, avec pour unique lumière celle des étoiles et de la lune. Rien ne te fait plus ressentir à quel point tu es petit et impuissant que les contours de cette masse géante qui s’imprime sur le fond de ciel, cette masse noire qui doit grouiller de vie à l’heure qu’il est. La fascination me cloue sur place. J'en suis amoureuse.

Il est minuit. La lune est à notre droite. « Regarde ça, c’est magnifique, j’ai jamais vu un ciel aussi beau. ». Le Mont ne se laissera pas photographier, comme si l’instant ne devait appartenir qu’à l’instant. Nous repérons la Grande Ourse, et c’est le silence. Pour se parler du paysage et sa grandeur, nous avons notre voix timide comme si nous ne nous connaissions pas beaucoup, celle avec laquelle l’on dit des choses profondes en se disant tout bas que ce n’est pas comme ça qu’on aimerait les dire. Elle me tourne le dos, devant moi, et je l’entends dire « Anne, je vais pleurer ». Elle résiste, et dans un élan « Allez viens, on y va. ». Elle se retourne et rajoute : « Tu vois là, je comprends tout à fait ce que tu avais voulu me dire à propos d’ici ». Je souris, et nous remontons vers le village.

Posté par Nelle_ à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01.09.07

Au verger

06

Après un pique-nique-grignotage, on est allées cueillir des fruits. Les mirabelliers et les pommiers produisent toujours, du haut de leurs 70 ans.
Eliness m'a dit : "Oh, regarde, j'ai un cadeau !", et m'a montré une coccinelle qui s'était posée sur sa main.

06

06

06

06

06

06

06

Ensuite, on est allées dans la forêt, sur un rocher.

06

08

08

Posté par Nelle_ à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,