31.08.14

L'Indépendante

Minitigresse est l'indépendance incarnée. Elle n'aime pas trop qu'on la caresse : deux ou trois passages, ça suffit. Elle vient me chercher au lit lorsqu'elle estime qu'il est temps de sortir. Elle miaule avec acharnement lorsque les portes sont closes et les ouvre en sautant sur les poignées. Elle passe ses journées dehors, avec quelques apparitions parfois sur le rebord des fenêtres pour que je lui ouvre afin qu'elle se ressource. 

Mais Minitigresse m'accueille toujours dehors lorsque je rentre de sortie. Elle revient tous les soirs à l'heure du pâté et dort près de moi. Elle fait partie de mon quotidien, et même si je n'ai que peu d'interactions avec elle, si elle n'était pas là quelque chose serait incomplet. Elle me fait penser à une sentinelle qui doit être là pour que tout tourne rond, sans que je sache exactement pourquoi.    

2014-03-20--20

2015-08-05--013

2015-09-09--021

2015-09-13--012

Posté par la-louve1 à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02.07.14

Sourire

060710 1844_2    090206 1613

2010    2010

2013-04-23--20    1990

Posté par la-louve1 à 11:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30.04.13

Taille humaine

1

       Je suis allée à la petite boucherie-épicerie du village voisin. Tout paraît si simple dans une boutique ; j'appelle ça un endroit à taille humaine. Et puis je me sens un peu chez moi. Il y a des poutres au plafond, des meubles vieux gardes-manger en bois, des bibelots pour décorer et une chaise d'enfant peinte. C'est une famille qui gère. Leur métier est sain et concret. Ils se lèvent le matin pour gagner de l'argent ET tenir leur boutique. Moi, je sais où va mon argent. On plaisante, on rit, c'est bon-enfant. Une mamie se demande si ça lui "suffira pour trois repas", "meuh oui avec ça vous aurez assez madame **** !", qu'on lui dit en dialecte. Elle a l'air satisfaite. Ici, on est quelqu'un.

       Ensuite, je suis allée chercher des courses que j'avais déjà prévues dans un grand supermarché. J'ai pris l'autoroute, je me suis garée sur un champ de voiture, j'ai déambulé dans 2000m carrés de rayons pour trouver ce que je voulais, passé bien trop de temps devant cette cinquantaine de plaquettes de jambon, fait biper tous mes articles dans les mains d'une dame à une caisse qui ne fait que ça toute la journée très vite -bonjour, votre code, au-revoir bonne journée-, stressé pour sortir du parking, eu envie de rentrer vite pour que ma tâche soit finie, senti une odeur d'essence et de fast-food, rangé dans mon frigo des choses sous vide fabriquées dans de grandes usines. On est quand même bien cons d'en être arrivés là.

...

       Je n'ai aucune envie de finir mon article ainsi, alors je préfère vous dire qu'en rentrant de la boucherie-épicerie, je n'ai pas eu l'impression d'avoir fait une corvée, une tâche obligatoire qui bouffe mon temps, je n'étais pas impatiente de finir, j'ai pris plaisir au même titre que si je faisais une sortie pour mes loisirs. Une agréable détente. J'ai vu un chat qui regardait par une fenêtre et des chevaux dans les prés, les cloches de l'église ont sonné, j'ai senti une odeur de... pot-au-feu, peut-être ? Et j'ai rangé dans mon frigo des pommes et une côte de boeuf emballée par la bouchère dans un papier à carreaux roses.

Je sais comment je veux vivre.

Posté par Nelle_ à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25.03.09

L'Animal naît Parfait.

09

       Il y aura toujours au moins un animal chez moi s'il le veut. L'instinct, le naturel, la douceur, sont autant de choses qu'ils nous enseignent. Leur façon d'agir et de communiquer est un repos pour le corps et l'esprit. Un instant à observer mon chat, m'asseoir aux mêmes endroits que lui, miauler pour lui parler, me coucher sur le tapis, fureter, suffit à faire taire mon cerveau d'humain qui pense beaucoup trop, et ainsi m'apaiser. Jamais je ne me passerai de leur présence. Plus que leur présence, même : leur modèle.

Posté par Nelle_ à 10:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,