06.02.16

Il faut que tu respires

2015-07-30--15

Quand je vois une route de béton, des voitures, des immeubles, des usines, je me dis : "Mais qu'est-ce qu'on est donc en train de faire ?". On casse notre maison et nos ressources, sous des prétextes inextricables de "progrès", "mieux vivre".  

Mais le progrès, ne serait-ce pas plutôt de réfléchir à arrêter de casser notre maison ? Et pas juste parce qu'elle est belle, même si ça en fait partie. Mais parce que c'est elle qui nous donne ce dont on a besoin.

2015-07-30--16

2015-07-30--16

Alors, d'accord, je mets une polaire à l'intérieur en hiver au lieu de chauffer fort, je n'ai que du vinaigre blanc comme produit d'entretien, je n'achète aucun plat préparé, des fruits et légumes qui viennent uniquement de mon jardin et de mon pays, et ma seule crème pour avoir une jolie peau, c'est de l'huile de noisette. 

Mais je me sens tellement infime. J'aimerais faire revenir la forêt, les grands prédateurs, les vers dans la terre, les troncs d'arbres morts et les chiroptères qui vont avec, les meuniers, le petit bout de potager pour tout le monde. 

2015-07-30--17

2015-07-30--17

2015-07-30--17

Je sais pas trop comment, l'humain se tourne vers des envies, des besoins, qui pourtant cassent la maison dans laquelle il vit, la Terre. 

Ca me saoule qu'on trouve que c'est super pratique, qu'on vit mieux avec que sans smartphone, télé, ordi, domotique, briques de jus de fruits, salade en sachet, ça me saoule que ça nous procure du plaisir. Ca me saoule que des choses qui cassent la Terre nous procurent du plaisir. Ca me saoule d'avoir acheté de la salade dans un sachet aux dernières courses. 

2015-07-30--17

2015-07-30--17

J'aimerais aider à changer tout ça. On peut se changer soi, mais pas les autres, alors je sais pas quoi faire. A part raconter, peut-être, ici. Montrer.  

Dans quelques mois je vous raconterai à quel point je suis heureuse quand on m'offre un plant de basilic aux premiers réchauds de l'été, parce que je sais que je pourrai en faire des pesto à en couper le souffle, le laisser monter en graines et en faire des petits sacs en tissu qui sentent bon à vous offrir.

2015-07-30--17

C'est juste un cri du coeur, parce que j'aime ma maison plus que tout, que j'ai besoin d'elle, et que je porte un profond respect à celle qui me donne ce qu'il me faut pour vivre bien.  

2015-07-30--17

Posté par Elle- à 18:33 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

27.01.16

Monter si haut

Pour accompagner cet article ; Fairytale (film : Shrek), de H.Gregson-Williams et John Powell

C'était au coucher du soleil, au temple où il y a fort longtemps, on vénérait des dieux. 

20-01-2016 18-19-37

20-01-2016 18-20-10

21-01-2016 11-22-32

J'avoue, quand je pars comme ça au plus profond de la nature, là où on ne peut facilement vous ramener à un foyer s'il vous arrive un truc, je suis toujours un peu inquiète. J'peux pas vous mentir en vous parlant de plénitude le temps de la montée qui éloigne et éloigne encore, ni de la descente dans la forêt sombre sans bien voir où on met les pieds. Parfois, j'aimerais avoir de l'insouciance, ne pas tout le temps avoir peur bien malgré moi, qu'il m'arrive un truc.  

21-01-2016 12-10-06

20-01-2016 18-30-58

Mais une fois en-haut, tout ce que je me suis dit, c'est que c'était beau. J'ai regardé le soleil, stoïque comme lui, et je crois que pendant un moment, j'ai juste accueilli mon sentiment d'être petite, toute petite...

en bien. 

21-01-2016 11-50-52

20-01-2016 18-31-38

21-01-2016 11-23-46

20-01-2016 18-35-44

J'ai frissonné un peu, et j'ai pensé beaucoup, à une personne qui m'est chère. (Takéo me lit peut-être...).

J'aurais bien aimé des bras autour de moi. 

21-01-2016 11-35-08

 Le père de Victor Hugo lui a écrit une lettre, révélant que ce dernier aurait été conçu là-haut. 

Vous imaginez, faire l'amour au sommet...

21-01-2016 12-04-34

Posté par Elle- à 07:08 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14.11.15

Culture

one

"On va faire un p'tit tour après la journée", pour moi c'est ça.

Vous savez ce qu'on m'a dit un jour ? Que j'habite un endroit "paumé" et "sans culture". Je crois juste, sans porter aucun jugement, qu'on n'a pas la même appréhension du mot ; et ça, ça me pique quand on l'oublie.

2015-10-26--13

2015-10-28--16

2015-11-04--18

2015-10-26--12

2015-10-26--12

2015-10-26--13

2015-09-24--19

Posté par Elle- à 08:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21.03.15

Série de mars

Une petite série de mars avec le Mini-Loup, et la Mini-Tigresse qui apprécie de m'accompagner en promenade dans les prairires derrière la maison.

2014-03-02--14

2014-03-02--14

2014-03-09--18

2015-08-21--20

2014-03-09--18

2014-05-12--18

loup1

Loup4

Posté par la-louve1 à 10:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08.09.13

Vivre en vrai

2013-08-29--15

"J'suis pas du tout télé ou ordinateur, moi, j'suis plutôt nature !", qu'il m'a dit, mon voisin Hubert, après m'avoir expliqué qu'il était impatient d'aller mettre sa belle barque sur l'étang.

2013-08-29--16

Tout à l'heure, j'ai marché dans les prés. J'ai marché et ça m'a fait un bien fou. J'ai vécu beaucoup de choses. Les arbres foisonnent de fruits : mirabelles, quetsches, châtaignes, noix, pommes, poires, mûres, autant de trésors qu'on semble ne même plus voir ; un peu plus et on penserait qu'ils poussent dans les barquettes qu'on nous montre dans les publicités puis sur les étalages interminables.

2015-09-27--11

J'ai cueilli une poignée de mûres pour mon goûter, et je suis allée me poser à côté des chevaux pour les manger. J'ai même partagé avec chacun d'entre eux. Voir ces grosses bêtes prendre très doucement ces toutes petites mûres de mes doigts, c'était de la délicatesse qui jaillissait de ces corps bien plus grands et forts que le mien, de la délicieuse délicatesse. Les caresser, leur parler : du sensoriel.

2013-08-29--15

Je suis rentrée heureuse. J'ai été actrice de ces moments. J'ai vécu, pour de vrai, dans le réel, dans le concret.

2013-08-29--16

Posté par Nelle_ à 18:35 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
29.08.13

Une cloche, une promenade, un pull, un oiseau

240810 1649

260810 1023

Je croise les daims et la marmotte. Un monsieur promène son petit chien, des enfants jouent sur la terrasse d'un chalet...

240810 1724

Le chien aboie.
Il pleut maintenant. Il pleut et c'est divin. C'est juste divin. L'odeur, la vue, la température, tout. Ca sent la vie quotidienne comme je la ferai devenir: l'esprit libéré de toute contrainte. Une cloche, une promenade, un pull, un oiseau, ploc-plic sur les feuilles. C'est comme une caresse, un cadeau qui recouvre tous les maux. La pluie.

Ici au moins, quand on croise un animal, il n'est pas en cage.

240810 1724_2

260810 2135

Posté par Nelle_ à 13:24 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
26.08.13

Enveloppant

260810 1118

Je m'assois un moment sur une pierre au bord de l'eau.

250810 1203

260810 1207

260810 1255

Il est 18h00 et en entendant les cloches de la Chapelle chanter, je suis sortie sur ma terrasse. J'ai été prise par une douce chaleur enveloppante, et une odeur d'herbe coupée exaltante.

260810 1146

Posté par Nelle_ à 13:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20.08.11

Prendre sa patte

200811 1054_3

       Le Mini-Loup est emmené là où le torrent est un vrai torrent de forêt. Etagé, étroit, vivace, avec de la mousse et bordé de sapins. Le chien le traverse, gambade dedans... il prend sa patte. Parfois il va dans l'eau jusqu'à mi-pattes, la boit un peu, puis va courir dans l'herbe. Une petite grenouille saute depuis la terre jusque dans un petit coin d'eau un peu stagnante. Le Mini-Loup renifle des choses « dans » l'eau, lève une patte, un deux trois soleil il ne bouge plus, reste très attentif, et plonge son museau comme pour attraper quelque chose.

180811 1048_2

200811 1050

 

Posté par Nelle_ à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,