18.02.16

Si je gagnais au loto

Moto-0586
J'ai vu une émission sur des gagnants du loto. On y voyait un berger, quelques jours après avoir gagné, dans sa petite maison de montagne. Un homme charmant et simple, qui disait que cet argent l'aiderait à mieux vivre, mais qu'il ne changerait pas Qui il était. Ellipse ; le reportage nous projette dix années plus tard. Je ne reconnais plus l'homme. Il a grossi, n'inspire plus la sympathie, n'habite plus dans sa jolie montagne, a une énorme maison pour lui tout seul, qui semble ne pas lui servir à grand chose.

Si je gagnais au loto, déjà je referais tous les papiers peints de la maison, ainsi que la salle de bain. Et même un placard dans l'entrée, ça serait super, un placard dans l'entrée. J'ajouterais aussi une chambre et transformerais la véranda en cuisine ouverte sur le salon. Je mettrais un joli mur en pierres ocres dans le salon derrière le poele. Je construirais dans le jardin une cabane en hauteur, éclairée par des lanternes à lumière chaude, et aménagée d'un lit pour y faire l'amour en hululant les soirs d'été.

J'adopterais un autre chien à la SPA, un âne qui s'appellerait Paradis, et j'aurais un potager immense pour être autonome. J'adopterais aussi un chalet à la montagne, pour y vivre une partie de l'année et découvrir la montagne jour après jour. J'aiderais évidemment les gens que j'aime. J'aurais une massive jument de trait marron et blanc qui s'appellerait Iris, avec de grosses bottes de poils aux pattes, et j'apprendrais à la monter pour des balades dans les prairies et les ruisseaux.

2013-06-26--017

2013-06-26--018

Ma vie serait faite de cultures fruitières et maraîchères, de promenades montagnardes avec les fidèles compagnons, de piano, cueillette de châtaignes, mûres et myrtilles. Je ferais des chasses aux photos, j'irais baigner les chiens dans le ruisseau et je ferais des plats d'enfer pour ceux que j'aime, et de grandes soirées pizzas dans le four en pierre qui serait dans le jardin, et tout le monde dormirait à la maison après un sploutch dans la piscine. J'enseignerais le piano gratuitement à qui le voudrait.

Mais surtout je voudrais rester Qui je suis, dans ma lumière. Et puis Courir, Aimer, m'Envoler avec Quelqu'un.

103780352_o

Posté par Elle- à 11:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

28.12.15

Le secret du Bonheur

Il paraît que le Bonheur réside dans le fait d'essayer de trouver du beau dans ce que l'on possède déjà, de matériel, et immatériel.

09-11-2015 18-50-15

Mais je ne veux pas essayer de me satisfaire de ce que j'ai. J'aime ce que j'ai, j'y vois du beau, mais je crois que la clé est aussi dans le rêve. L'envie. Au mieux, de faire ce que l'on peut pour le réaliser, ce rêve. 

Qu'on y arrive ou pas, peu importe, moi je veux avoir des rêves et des envies devant moi à poursuivre. C'est ce qui me donne le Souffle.

107622152_o

J'ai écrit ces mots après un cours de piano. Mon élève a ce soir-là laissé sur mon canapé le livre « L'homme qui voulait être heureux » (Laurent Gounelle).
On a joué un 4 mains, une berceuse. C'était écrit « doux et tendre » en haut de la partition. Alors on a fait l'apologie de la douceur.  

 2015-09-22--19

 Toujours plus loin. 

Ps : Joyeux Noël de la part de Miniloup

007

008

Posté par Elle- à 08:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
23.11.15

Qui on est

2015-09-27--017

Je confiais à un ami qu'avec mes particularités de caractère et de vie, je faisais peur aux gens. Il m'a alors répondu très sagement : "Ce n'est pas nous qui faisons peur aux gens. Ce sont eux qui se font peur tout seuls en fuyant ce qu'ils ne connaissent pas.". 

30-08-2015 22-44-40

Alors moi aussi, j'ai eu envie de rappeler aux gens qu'ils peuvent accepter qui ils sont sans crainte. Avec vos particularités, ce que vous estimez être des défauts et vos doutes. Je ne vais pas jusqu'à dire qu'il faut s'entendre avec tout le monde, mais juste arrêter les ravages en nous de ce besoin de normalité pour entrer dans les rangs. On est qui on est, et c'est en aidant les autres à nous comprendre qu'on effacera leurs craintes.

30-08-2015 22-45-09

La jeune femme M. à qui je donne des cours de piano tremblait beaucoup en jouant "La vie en rose" aujourd'hui. Elle m'a dit : "C'est parce qu'en jouant, j'essaye d'ouvrir mon coeur". Sans peur, elle m'a montré Qui elle est. 

30-08-2015 22-45-56

Posté par Elle- à 09:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19.04.15

Vivre de peu, vivre de mieux

2015-09-05--016

J'ai rangé la maison de fond en comble, j'ai trié, jeté, donné tout ce qui ne servait à rien ou me rattachait à des souvenirs médiocres. Je n'ai gardé que l'essentiel pour être heureuse, du salon à la salle de bain, des plats à tarte aux vieux papiers. Des pièces de choix qui chacune désormais servent et sont Moi. J'ai mis l'agenda à jour et défini des routines (soin de soi, intérieur, et choses à faire) qui me semblaient indispensables et que je ne tenais jamais malgré leur simplicité. 

050911 1324

Je n'avais jamais fait un ménage de printemps si constructif. Et puis je me suis rendu compte que ça n'était pas que du matériel que j'avais rangé, mais ma vie tout compris. Ma vie, mes envies, mes objectifs, mon juste essentiel à garder, améliorer ou atteindre, selon les choses.

2015-04-12--17

2015-04-12--18

2015-04-12--18

2015-04-12--18

2015-04-12--18

2015-04-13--13

2015-04-12--18

J'ai des besoins à priori simples. Je n'ai pas besoin de beaucoup d'argent (au moins assez pour satisfaire les besoins vitaux et sécuritaires), mais je veux juste vivre libre et en accord avec moi-même.

Posté par Elle- à 10:55 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25.03.15

Viens grandir avec moi

DSC05068

Enfant, à chaque année de plus on dit qu'on grandit ; adulte, on dit qu'on vieillit. Pourtant, les chiffres on s'en fiche bien, on fait nos chemins. A chaque détour, à chaque caillou, quelque chose grandit en nous et on apprend à se délester de tous les bagages qui aliènent notre liberté. Quelque soit notre âge, je crois que je n'ai jamais entendu quelqu'un me dire qu'il aimerait faire un retour en arrière.

Avancer avec plaisir dans le temps, c'est aussi prendre le risque de se dévoiler, d'être vulnérable, d'oser être soi-même pour exister pleinement. Ce n'est pas une faiblesse, mais la force de prendre la vie par le bon bout.

Si la sérénité consiste à ne pas courir après le temps, alors je veux encore marcher, écouter, toucher, sentir, regarder, goûter, caresser... me laisser guider par mes sens pour faire taire toutes pensées, cesser de ruminer le passé ou de me projeter dans un avenir incertain angoissé, pour humer pleinement l'intense saveur du présent. Le temps lui-même peut cautériser tout ce qu'on croyait inguérissable, et je n'ai pas peur d'apprendre à utiliser le sens du courant, comme le nageur pour parfois me laisser porter par les circonstances, parce que j'ose croire que certaines choses n'arrivent pas par hasard.

L'autre jour je disais "Carpe Diem" en regardant Miniloup droit dans les yeux, parce que j'en étais convaincue.

Moto-0575

 

 

Posté par Elle- à 14:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,