24.10.14

Sensuel

A chaque réveil qui m'offre un ciel bleu si radieux bourré de pépiements d'oiseaux, je voudrais dire merci. Merci pour le souffle de vie. A chacun de ces matins, je voudrais que ma vie ne soit que ça.

2014-10-24--11

Mille fois on te répète que la vie est trop courte, et pourtant mille fois tu réponds "ça, c'est vrai", avant que l'assertion ne s'estompe dans le brouillard, comme une simple citation consensuelle. Nous ne sommes que des humains, bloqués par notre vie avec d'autres humains, dans des normes, des consensus, des finances... Alors "La vie est trop courte", on voudrait bien s'en occuper, mais comment ?

2015-11-05--14

Dans tous les cas merci à ces matins de soleil, qui me donnent envie de travailler à ce que tous les matins soient ainsi, et qui me disent "Tu trouveras".

2014-08-16--17

2014-08-16--17

2014-08-17--15

2014-08-24--10

2014-08-24--10

2014-08-24--18

2014-10-23--12

Posté par Elle- à 10:47 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29.09.14

Ma poésie

010911 1656_2

Ma poésie est celle des noix que me donne mon noyer. Je les ramasse par poignées, mais juste ce qu'il me faut ; le reste est pour les animaux. Ma poésie est aussi celle des smoothies pêche-orange faits maison, que je bois assise dans l'herbe. Je fais des sonnets avec les goûters au soleil, et les rayons qui caressent l'herbe et les arbres du jardin. Je jubile et fais de la prose devant les cadeaux inopinés : le rose du ciel, le bleu du lac, et... le blanc du lait qui déborde de la frimousse d'un petit veau qui tète sa mère.  

Finalement, ma poésie est facile et naturelle.

2014-08-24--18

090911 1748_2

140911 1823

200911 1434_3

2013-09-07--15

2015-09-22--15

2013-09-21--16

2013-09-02--20

Posté par la-louve1 à 21:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04.08.14

Bariolée

2014-07-18--14

Rendre sa vie heureuse, c'est d'abord y mettre des couleurs. Des fleurs. Des choses qui brillent. Les couleurs dont on veut que notre vie soit. Je cherche celles qui font sourire. Je n'ai pas peur d'être habillée tout en rose, y compris au coeur de l'hiver. Je n'ai pas peur de montrer mon salon au mur rose et mon entrée aux murs jaunes. J'ai décidé de mettre des fleurs dans mes cheveux et de n'écouter que de la musique joyeuse. Je crois à l'influence de notre environnement sur notre humeur, alors je serai celle au chien fou, aux baskets roses et au jardin un peu incontrôlé.

2014-07-22--18

2014-07-22--17

2014-07-22--21

 

Posté par Elle- à 00:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17.12.13

Chaud

J'ai à dire la douceur qu'il y a à prendre le goûter au coin du feu, celle de caresser un chien tout chaud (ça fait un hot dog),et celle d'allumer le sapin à la tombée de la nuit.

2013-03-15--15

02

2013-04-15--14

02

2013-11-03--14

Posté par Nelle_ à 14:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
11.11.13

L'eau du ciel

2013-05-28--14

Je l'aime de dehors pour l'odeur de terre mouillée, les arbres de la forêt qui ne bougent plus d'un poil, pour la berceuse qu'elle joue sur les feuilles mortes, pour sa bienveillance à vouloir me laver de tout maux et pour sa taquinerie à vouloir me faire rentrer chez moi avec une tête de chat mouillé.
Je l'aime aussi de l'intérieur, au chaud dans la véranda, ruisselante sur les vitres comme si elle me peignait un tableau, avec le grand Jardin en fond. Je l'aime en ouvrant les yeux, en fermant les yeux, en savourant une grenadine et un petit beurre, en caressant le Mini Loup et en l'écoutant comme si elle était un grand artiste, plus grand que tous les disques de platine.

2013-08-06--20

2013-08-06--20

2015-09-22--19

Posté par Nelle_ à 12:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30.10.13

Il y a

DSC02958

Il y a un appétissant gâteau marbré sur la table du salon, et un bol de clémentines.

DSC03072

Il y a le sourire et le déclic de cet homme à qui j'enseigne le piano, lorsque soudain il prend conscience de ses progrès. Et mon sourire à moi, quand je trouve le petit truc, la technique, pour débloquer ce qui coinçait.

Il y a ce ciel bleu idéal, bordé de rayons d'un Soleil éclatant.

Et un colis reçu ce matin, et deux envoyés rien que pour le plaisir. Il y a cette toute petite chienne toute douce et calme, noire et blanche, ébourriffée, dans le bureau de poste, qui veut un câlin, rien qu'un câlin. Et ma main qui tout doucement caresse sa frimousse, ma main qui englobe toute sa tête avec tendresse. Et ses petites pattes posées sur mon genou, et sa queue qui frétille.

Il y a les arbres et le bruit de l'eau, et ces rencontres impromptues pour mon plaisir le plus grand. 

DSC03077

2015-07-30--15

DSC03079

DSC03081

Posté par Nelle_ à 22:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17.10.13

Liberté

LibertéElle est ce à quoi je tiens le plus. Liberté de venir, liberté de partir, de rire, d'être où j'aime être, quand et avec qui je choisis d'y être. Si je devais emmener une chose sur un endroit désert, ça serait ma liberté.

 

Posté par Nelle_ à 21:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08.09.13

Vivre en vrai

2013-08-29--15

"J'suis pas du tout télé ou ordinateur, moi, j'suis plutôt nature !", qu'il m'a dit, mon voisin Hubert, après m'avoir expliqué qu'il était impatient d'aller mettre sa belle barque sur l'étang.

2013-08-29--16

Tout à l'heure, j'ai marché dans les prés. J'ai marché et ça m'a fait un bien fou. J'ai vécu beaucoup de choses. Les arbres foisonnent de fruits : mirabelles, quetsches, châtaignes, noix, pommes, poires, mûres, autant de trésors qu'on semble ne même plus voir ; un peu plus et on penserait qu'ils poussent dans les barquettes qu'on nous montre dans les publicités puis sur les étalages interminables.

2015-09-27--11

J'ai cueilli une poignée de mûres pour mon goûter, et je suis allée me poser à côté des chevaux pour les manger. J'ai même partagé avec chacun d'entre eux. Voir ces grosses bêtes prendre très doucement ces toutes petites mûres de mes doigts, c'était de la délicatesse qui jaillissait de ces corps bien plus grands et forts que le mien, de la délicieuse délicatesse. Les caresser, leur parler : du sensoriel.

2013-08-29--15

Je suis rentrée heureuse. J'ai été actrice de ces moments. J'ai vécu, pour de vrai, dans le réel, dans le concret.

2013-08-29--16

Posté par Nelle_ à 18:35 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
22.07.13

Histoire d'un quotidien choisi avec amour

2013-04-14--14

Je croyais que ne rien avoir à écrire était une forme de vide. Pas du tout ; c'est génial.

2013-07-01--10

2013-07-01--10

2013-07-01--10

2013-07-05--19

2013-07-05--19

2013-07-09--16

2013-07-13--22

2013-07-20--15

2013-07-21--13

Posté par Nelle_ à 16:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30.04.13

Taille humaine

1

       Je suis allée à la petite boucherie-épicerie du village voisin. Tout paraît si simple dans une boutique ; j'appelle ça un endroit à taille humaine. Et puis je me sens un peu chez moi. Il y a des poutres au plafond, des meubles vieux gardes-manger en bois, des bibelots pour décorer et une chaise d'enfant peinte. C'est une famille qui gère. Leur métier est sain et concret. Ils se lèvent le matin pour gagner de l'argent ET tenir leur boutique. Moi, je sais où va mon argent. On plaisante, on rit, c'est bon-enfant. Une mamie se demande si ça lui "suffira pour trois repas", "meuh oui avec ça vous aurez assez madame **** !", qu'on lui dit en dialecte. Elle a l'air satisfaite. Ici, on est quelqu'un.

       Ensuite, je suis allée chercher des courses que j'avais déjà prévues dans un grand supermarché. J'ai pris l'autoroute, je me suis garée sur un champ de voiture, j'ai déambulé dans 2000m carrés de rayons pour trouver ce que je voulais, passé bien trop de temps devant cette cinquantaine de plaquettes de jambon, fait biper tous mes articles dans les mains d'une dame à une caisse qui ne fait que ça toute la journée très vite -bonjour, votre code, au-revoir bonne journée-, stressé pour sortir du parking, eu envie de rentrer vite pour que ma tâche soit finie, senti une odeur d'essence et de fast-food, rangé dans mon frigo des choses sous vide fabriquées dans de grandes usines. On est quand même bien cons d'en être arrivés là.

...

       Je n'ai aucune envie de finir mon article ainsi, alors je préfère vous dire qu'en rentrant de la boucherie-épicerie, je n'ai pas eu l'impression d'avoir fait une corvée, une tâche obligatoire qui bouffe mon temps, je n'étais pas impatiente de finir, j'ai pris plaisir au même titre que si je faisais une sortie pour mes loisirs. Une agréable détente. J'ai vu un chat qui regardait par une fenêtre et des chevaux dans les prés, les cloches de l'église ont sonné, j'ai senti une odeur de... pot-au-feu, peut-être ? Et j'ai rangé dans mon frigo des pommes et une côte de boeuf emballée par la bouchère dans un papier à carreaux roses.

Je sais comment je veux vivre.

Posté par Nelle_ à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,